PUTES COKE FLINGUES 2 : dernier volet dispo !

PUTES COKE FLINGUES 2 : dernier volet dispo !

La suite des aventures du Black Cartel Cocaïne disponible des le 1er Mai.


La génèse.

Janvier 2020. Sistema étant bouclé depuis belle lurette je consacre mon énergie à en organiser la promo. Le dessin commence à vachement me manquer, je gribouille mes personnages de PCF
sur du Westside gunn / Griselda Record. Leur son grimy m’ambiance. Leur délire visuel m’inspire. leur bizness indépendant florissant me stimule. Ouais j’ai envie de nager le dos crawlé dans l’argent de mes bd, laissez moi rêver putain !
Au bout du compte le résultat final n’a que peu a voir avec cette univers, mais cette ambiance couplée avec l’envie de me remettre au boulot allument la mèche. C’était déjà le cas pour les 2 premiers volets, lancés à l’instinct poussés par la zik (Waka flocka pour PCF et bizarrement Drake pour DEUSSE).
À chaque sortie, j’essaie de m’améliorer. Pour PCF 2 je repousse l’ultime frontière : la couleur. Sans surprise c’est une vraie tannée. Mais petit à petit j’ai trouvé une technique qui permet de palier à mes carence en terme de composition colorimétrique.


La colo !


Le principe est simple pour se qui connaissent Photoshop : après avoir fait le dessin au trait je crée calque de gris pour ajouter les zones d’ombre et les autres plus claires. Ensuite je cree un autre calque de “coloriage”. Donc là je remplis de couleurs un peu basiquement en essayant vaguement de respecter une palette. Ensuite retour sur le premier calque de gris auquel j’ajoute une teinte , puis je baisse le niveau de transparence du calque couleur, les 2 calques se “mélangent”. En résulte une sensation d’unité dans la palette de couleurs sur la planche.

Encre.
Gris.
Gris teinté.
Couleurs seules.
Résultat final.


Une galère malgré tout, mais j’étais tellement chaud de faire pisser des hectolitres de sang carmin sur les murs, que j’ai tenté le coup !
Printemps 2020. J’ai quelques planches sous le bras et quelques idées éparses, sans plus. Le destin va alors ajouter quelques épices dans la marmite : l’infameux covid 19 entre dans le jeu, avec ses cohortes de restrictions reloues dont le confinement. Tous mes projets autour de SISTEMA sont out. Je l’ai mauvaise. L’envie de créer devient pressante . Il me faut un exutoire.

Dédicace Garth Ennis & Steve Dillon


La leçon que je retiendrai de cet épisode c’est qu’un auteur auto édité n’a pas le temps de travailler dans la durée. On ne sait pas quand on aura une autre occasion de croiser le public, il faut le percuter ici et maintenant. L’attraper, lui mettre un coup de tronche et insulter sa mère (et son père, écriture inclusive).
Gardant ça dans un coin du cerveau, j’étoffe le scenario. Et si mes précédents efforts étaient un peu bourrins, un peu trash, j’étais prêt à aller beaucoup plus loin avec cet opus. Restituer la folie de notre époque avec toutes les armes a la disposition : humour, caricatures, violence graphique, violence psychologique, la totale !!
Une autre de mes préoccupations était le clarifier mon propos par rapport aux premiers volets de la saga, Putes Coke Flingues 1 et DEUSSE la légende. Pour faire vite : ce que j’ai toujours voulu faire avec PCF c’était une BD bien fun avec un petit sous texte anti-libéral. Malheureusement (et c’est ma faute) on peut confondre la philosophie des personnages avec celle de l’histoire. Cette fois on est clair comme de l’eau de roche et direct comme un pain dans la gueule (ou une matraque dans la rectum).
Automne 2020 : les planches s’entassent, je sens que je tiens un truc qui arrache ! Il est temps de solliciter les lecteurs avec petit crowdfunding . Un succès modeste a l’image de l’ambition de la campagne mais un succès quand même ! Grâce à ça je peux créer la maquette la plus luxueuse de ma bibliographie ! Du beau papier. Une identité visuelle homogène ! Trois beaux floppy comme à la grande époque ! Envoi du premier épisode fin Octobre. Deuxième épisode fin décembre.
Printemps 2021 : plus d’un an après les premiers coups de crayon, le troisième et dernier (et épais) volume est expédié chez les contributeurs, avec une impression tirée de la première vignette du deuxième épisode. Une impression en risographie, une technique a laquelle je ferai encore appel dans le futur, tant le rendu a de la personnalité !

Le triptyque enfin completé, il est tant de le faire découvrir au reste du monde. J’ai mis toute mon énergie pour confectionner la BD la plus destroy et lui offrir l’écrin le plus soyeux. Suivez Deusse, Iris et tout le Black Cartel dans un monde au bord de l’implosion. Un monde dirigé par des fous. Notre monde.
Putes Coke Flingues 2.
Disponible le 1er Mai.